Coups de coeur, Philippines

Retraite Vipassana, découverte de Palawan et rapatriement suite au Covid 19 : programme intense aux Philippines!

C’est l’article le plus difficile à écrire de toute mon aventure. Il signifie la fin d’une histoire, d’une vie au jour le jour remplie de découvertes et de liberté. Partir à durée indéterminée en Asie et revenir en France suite à une pandémie, c’est sûr que je n’avais pas du tout imaginé ce retour ainsi!
Ces 10 mois en Asie m’ont appris à lâcher prise sur les choses, le temps, les gens et moi même. Une aventure exceptionnelle qui se vit et qui ne s’imagine pas. Malgré de nouveaux doutes et une situation très floue, j’ai appris que le plus beau de tout, c’est le chemin et non la destination.
Certes le retour est violent, des rêves se brisent mais il y a toujours une raison à tout, je le verrai sûrement par la suite. Australie ou pas Australie? A suivre…vu que les frontières sont fermées au moins pendant 6 mois et que mon visa vacances-travail est perdu!
En attendant je prends chaque jour après l’autre, et j’ai surtout envie de vous parler de ce dernier pays qui me faisait rêver depuis si longtemps…
Ah les Philippines!

Retraite Vipassana au Dhamma Phala : unique centre des Philippines

Ces 10 jours de retraite de méditation ont été exceptionnels. Se recentrer sur soi, penser à sa respiration, évacuer les impuretés pour voir la réalité telle qu’elle et pas comme on souhaiterait qu’elle soit… il y a tant à dire!
Je sais que vous avez été nombreux à me demander le programme :
Tout d’abord on abandonne tout moyen de distraction le jour de notre arrivée : pas de téléphone ni de musique ou livre ni écriture pendant 10 jours, bref AUCUNE distraction et on fait surtout le voeu de SILENCE.

Une journée type dans un centre Vipassana

  • Lever 4h30 méditation jusqu’à 6h30 (quand j’arrivais à me réveiller parce que la cloche je ne l’entendais pas toujours)
  • Petit déjeuner à 6h30
  • Méditation de 8h à 11h
  • Déjeuner à 11h
  • Méditation de 13h à 17h
  • Tea time à 17h
  • Méditation et discours d’une heure chaque soir pour progresser et approfondir la méthode de 18h à 21h
    And you repeat again and again for 10 days !
    Mes seules « distractions »: les 2 repas par jour (très bonne nourriture végétarienne), le moment du thé et la douche! Je dormais en dortoir, silence absolu. En plus de te recentrer sur toi même, tu en viens à être plus conscient du monde qui t’entoures : observer les insectes qui marchent sur le sol..marcher ou manger en pleine conscience etc. On a vécu un tremblement de terre pendant la méditation l’avant dernier soir. On ne savait pas si c’était le volcan proche qui se réveillait ou un tremblement de terre…ça on l’a su à notre sortie quand on a pu échanger!
    Je souhaite à tout le monde de pouvoir vivre et expérimenter un Vipassana. Ma première retraite en Thaïlande était surtout orientée vers le Bouddhisme mais celle ci est laïque et accessible à tous et surtout gratuite! On donne ce que l’on souhaite à la fin et ça servira pour les prochains Si tu as lu jusqu’ici c’est que tu pratiques ou que tu t’intéresses à la méditation ou que Vipassana te parle. Alors vas y oublie tes peurs et va te faire ta propre idée…10 jours peuvent paraître long mais à l’échelle d’une vie ce n’est rien!
    Comme toute expérience et tout chemin ça doit se vivre personnellement pour être compris.

Puis je m’envole pour l’île de Palawan : plus belle île des Philippines

Rivière souterraine de Sabang

Après avoir attéri à Puerto Princesa (et avoir pris le soin de renouveler mon visa pour 2 mois) je prends la direction de Sabang, pour y découvrir la très jolie rivière souterraine. Le trajet se fait en Jeepney (tuk tuk local), cheveux aux vents et entourée de locaux. Le mieux c’est d’arriver la veille pour dormir sur place. Puis le lendemain matin dès l’ouverture de l’office du tourisme d’aller prendre sa place pour la rivière. Les bateaux partent quand ils sont pleins, ça a été très rapide pour moi de trouver une place.


Port Barton et sa chill attitude

Port Barton c’est le village chill par excellence! Je pensais y rester 2 nuits et j’y ai passé quasiment une semaine!
Les soirées au CocoRico Hostel sont folles puis celles du Reggae Bar également!


J’y ai réalisé mon premier Island Hopping, mon premier aperçu des magnifiques plages des Philippines. J’ai nagé avec plusieurs tortues également et découvert de magnifiques étoiles de mer.
Je garde un doux souvenir de ce village qui se développe de plus en plus autour du tourisme mais qui garde une âme authentique.

El Nido : le paradis des Philippines

C’est le genre de ville qui à priori ne te donne pas envie de rester et pourtant! J’y ai découvert des locaux adorables et de magnifiques plages telles que Vanilla Beach, Las Cabanas ou Lio Beach.

Et surtout El Nido c’est avant tout réputé pour ses excursions en bateau à travers ses lagons et plages paradisiaques! En effet! Je n’ai pas été déçue! Je vous laisse admirer les lagons aux eaux turquoises et ces impressionnants pic karstiques qui se fondent dans la mer.

Quand le COVID19 signe la fin de mon tour d’Asie…

El Nido c’est aussi l’endroit où j’ai été confinée 3 semaines suite à la fermeture des frontières et la propagation du COVID 19.
Dans un premier temps je pensais pouvoir continuer mon exploration des Philippines, notamment découvrir les Visayas. Mais il a fallu se rendre à l’évidence, ça allait durer plus longtemps qu’on l’aurait souhaité!
J’ai partagé ces 3 semaines de confinement avec ma famille de cœur, les Sudistes!

Ils m’ont rejoint la veille du lockdown et on a loué deux villas en bord de mer afin d’être confiné dans un cadre agréable.
Bien qu’au paradis, on se sentait privés de notre liberté. Il y avait un couvre feu dès 20h et malgré le fait qu’on vive sur la plage, on avait interdiction d’en profiter. Une seule personne par foyer pouvait aller faire des courses, de ce fait on n’est pas souvent sortis des villas!

Rapatriement depuis Palawan vers Manille puis Paris

L’ambassade de France a organisé le 8 Avril un vol de rapatriement depuis Palawan, nous avons saisi l’opportunité. La décision n’a pas été facile à prendre. Cela signifiait la fin de notre aventure, mais au fond on le savait qu’elle était déjà finie!
J’ai failli rester seule sur Palawan car je n’ai pas pu avoir de place sur le vol Français pour Manille! Après 4h d’attente à l’aéroport mon départ a été confirmé 5 minutes avant le décollage sur le vol de rapatriement organisé par l’Allemagne.
A Manille j’ai pu retrouvé Laurence, Christophe et les enfants arrivés quasiment en même temps par le vol Français. Après une nuit dans la capitale des Philippines et 18h de vol, nous avons loué une voiture à l’aéroport de Paris Roissy pour se confiner 14 jours dans le fief de mes amis : Alès.
En effet, on ne voulait pas risquer de contaminer nos proches!

Les îles des Philippines et tous ces autres pays qui me font rêver resteront là et je sais qu’on se reverra quand ça sera le bon moment! Ce n’est pas un adieu, juste la fin d’un merveilleux chapitre.
Je suis extrêmement chanceuse d’avoir pu voyager dans tous les pays que j’avais en tête. Ce tour d’Asie a été la plus belle décision de toute ma vie!

Et maintenant?


Merci à vous mes amis et famille de m’avoir accompagnée au fil des articles et des moments. Je ne sais pas si j’écrirais un bilan en tout cas une chose est sûre je vais continuer à écrire.
Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, on doit continuer de rêver, réaliser ses rêves et de voyager.
Vous pourrez me retrouver dans la nouvelle rubrique voyage de la radio « Allo la Planète ».
Une radio associative crée par des voyageurs et pour les voyageurs!

Quand on croit que c’est fini, c’est là que tout commence…
One Love One Life

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Leray says:
    Superbe commentaire tu es doué pour l écriture
  2. Nadine says:
    J’ai adoré te suivre.
    Ton dernier écrit est très émouvant.
    Je t’embrasse très fort petite Vanille 😘
  3. Corinne says:
    Coucou belle Angélique surtout n arrête pas d écrire tu as vraiment douée pour cela et je croise les doigts pour que tu reprennes la route le plus tôt possible. Je t embrasse très fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *