retour long voyage
Mes idées et réflexions

Retour anticipé de long voyage suite au Covid-19

Les voyageurs au long cours le savent tous avant de partir. Une fois qu’on a pris la décision, le plus dur sera de revenir!
Je n’ai bien évidemment pas échappé à la règle.
Un retour de long voyage ça se prépare, l’idéal c’est quand il est voulu et non subi…
Bon on peut bien sûr oublier le fait d’avoir maîtrisé ce retour aussi spécial durant le Covid-19!

retour long voyage
triste apres tour du monde



Les premiers jours d’un retour de voyage

En général quand on revient on a une période « lune de miel » où l’on est heureux de retrouver son pays et surtout ses proches après tous ces mois sur la route. Je n’ai bien évidemment pas connu ça vu que je suis rentrée en plein confinement!
Au delà d’avoir quitter une vie simple et libre, je me trouve dans une société qui ne me corresponds plus.
Mon départ en Asie ce n’était pas juste une parenthèse dans ma vie. Ce n’était pas juste une envie de découvrir ce continent qui me fascine. Non, c’était bien plus profond que ça.
J’ai rejeté ce retour, je ne l’acceptais pas et durant les premières semaines je ne savais plus où j’étais ni qui j’étais.


Cette sensation si bizarre…

Comment expliquer le fait que je n’étais bien nul part? Même après le déconfinement et avoir revu quelques personnes de mon entourage, je me sentais vide.
La sensation d’être là sans l’être vraiment, de ne pas se sentir à sa place est vraiment particulière. J’avais l’impression que ça durerait toujours.
Mais si j’ai bien appris une chose durant cette année au bout du monde, c’est que tout passe.


Prendre un jour après l’autre

C’est difficile d’être aussi mal alors qu’au fond j’avais tout pour être heureuse. Mais même si j’étais consciente de cette chance d’être en sécurité, d’avoir un toit et d’être entourée ça ne suffisait pas à faire revenir le soleil dans ma vie.
En plus de vivre ces émotions intenses, je culpabilisais car je ne mettais pas en application tout ce que j’avais appris et vécu en Asie. Je voulais lâcher prise mais je n’y arrivais pas. Je savais que j’étais égoïste de m’apitoyer sur mon sort et qu’il y avait bien pire que moi, mais je ne voyais plus la lumière au fond du tunnel.

Avoir des projets il parait que ça aide

En temps normal, avoir des projets lors de son retour de voyage c’est l’idéal. Ca permet de se projeter et de continuer à avancer.
Là c’était plus un boulet qu’autre chose, vu que tout ce que j’avais imaginé pour la suite tombait à l’eau.
A l’heure où j’écris ces lignes, mon départ pour découvrir et travailler en Australie est fortement compromis.
Tant que je me rattachais à ce projet rien ne bougeait vraiment.
Et puis j’ai enfin décidé de lâcher prise et d’essayer de retirer un maximum de positif de tout ça.
Certes je ne profiterai pas de l’été dont j’avais rêvé (fiestas entre amis, festivals de danse etc) Mais je suis là, ici et maintenant et j’ai décidé de prendre du recul sur la situation.
Je mets à profit ce temps d’arrêt, cela me permet de me poser les bonnes questions.

Pourquoi toujours devoir définir les situations ou les choses de la vie?

Nos sociétés actuelles sont trop régies par des normes et nous imposent de rentrer dans des cases. On s’impose et on impose aux autres par la même occasion ces croyances limitantes. On n’a pas qu’une seule vie dans notre vie, et elle est bien trop courte pour passer son temps à la rêver.
Reprendre ma vie d’avant? Clairement non! Malgré tout le positif que m’ont apporté mes expériences passées, aujourd’hui je suis à l’aube d’un nouveau chapitre. Je ne me vois absolument pas revenir et reprendre une vie à Toulouse…ni en France d’ailleurs. J’ai besoin d’autre chose et de vibrer.
Il est temps pour moi de m’expatrier et d’aller ce vers quoi je suis destinée. C’est une évidence qui se dessinait déjà quand je suis partie il y a un an mais qui s’est confirmée à mon retour.
Compte tenu de la situation actuelle je ne sais pas vraiment, mais j’ai confiance. Souvent, on croit savoir et au final on se rends compte qu’on ne maîtrise jamais vraiment les choses.
En attendant je profite de chaque instant et je me déciderai dans les prochaines semaines en fonction des événements et opportunités du moment.

A toi qui vit actuellement ce retour, n’hésite pas à venir m’en parler, ça aide beaucoup de se sentir compris et moins seul.
Le travail et le cheminement est personnel, mais quand on s’entoure des bonnes personnes cela rends les choses plus douces.


Et à ma famille et amis qui se reconnaîtront : Merci!

blog voyage asie
retour anticipé suite covid coronavirus


Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Courage . Tu as toute jeunesse pour vivre et vibrer et tant de belle choses à voir , justement le temps te fera encore plus aimer se qui arrivera après. Profite et laisse toi aller .
  2. Tout à fait vrai cela viendra
  3. Je me retrouve dans cet article . Cest tout à fait ça….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *