Incontournable Kyoto : visites, détente et découverte en une semaine

Deuxième ville de mon périple au Japon, j’en attendais beaucoup et j’ai clairement été plus qu’heureuse de découvrir Kyoto.
Ville à taille humaine où il fait bon vivre, que se soit pour se promener à vélo, prendre l’apéro au bord des berges de la rivière Kamo mais surtout pour partir à la découverte de tous ses temples et de cette nature luxuriante qui l’entoure…

Parce que ça fait parti des incontournables de Kyoto, je me suis rendu à Arashiyama pour voir la fameuse forêt de Bamboo, c’est très joli, mais je ne m’y suis clairement pas attardé car il y avait trop de monde…

Oeuf de Dragon à la Kimono Forest
« If you immerse your hands in the water, your heart will be filled with peace and you will be lead to happiness  » 

« Si vous plongez vos mains dans l’eau votre coeur sera rempli de paix et vous serez conduit au bonheur »… et quand en plus on y a été un peu fort, qu’on a fait débordé la fontaine et qu’on s’est arrosé d’eau les chaussures on gagne quoi en plus ? ah ah !


J’ai traversé le pont de la rivière Katsura et longé le parc aux singes…après quelques kilomètres et après avoir gravi un mont, j’ai été émerveillée…j’y ai découvert un temple authentique rempli de bonnes vibrations, le temple Zen Daihikaku Senkoji. Il brille de par sa simplicité et sa spiritualité, et puis la vue sur Kyoto est juste magnifique. La salle de méditation invite à l’introspection..

J’avais lu qu’il fallait visiter Kyoto à vélo, j’ai eu la bonne idée d’aller dans le Nord là où il y a des bonnes montées!
Il s’agit d’une de mes plus belles journées ici même si à la fin je n’avais plus de jambes. Je me suis perdue à travers les rues, j’ai découvert par hasard le temple Imamiya Shrine où il n’ y avait personne et encore une fois c’est dans ce genre d’endroit où je suis la plus réceptive..à la sortie de ce temple il y avait un salon de thé, j’ai donc pu testé les fameux snacks japonais, du riz sucré cuit au charbon qui accompagne le fameux thé vert Japonais…une jolie parenthèse surtout qu’il s’agissait d’un des plus anciens salon de la ville!

J’ai terminé la journée avec la visite des parcs alentours et surtout du Kinkaku Ji  » Golden Temple  » qui est majestueux et magnifique, un incontournable de Kyoto, lui aussi victime de son succès!

La visite du célèbre quartier des Geishas, Gion, je l’ai fait à la tombée du jour et ça donnait au quartier un charme certain. Bon par contre je n’ai croisé aucune Geisha, dommage! J’ai passé la soirée avec un Allemand de l’auberge, à refaire le monde au bord de la rivière, à manger des Gyozas et boire une bière Asahi, bref les choses simples de la vie Japonaise!

Une autre belle journée à Kyoto c’était dans le Nord Est, la visite des temples sur le chemin des philosophes.
Le long d’un canal ombragé, j’ai marché pendant 2 km pour relier le fameux temple  Ginkaku-ji (pavillon d’argent) au temple Eikan-do Zenrin-ji. Une balade au calme et encore une fois au détour d’un chemin, la découverte de petits temples ou sanctuaires dont on ne parle pas forcément dans les guides mais qui valent le détour! J’aimerai revenir en Automne pour voir ces magnifiques paysages se teinter d’orange, de rouge et de jaune.

Et pour terminer en beauté cette semaine, j’ai ressenti le besoin de m’exiler de la ville pour profiter de la nature… J’ai donc passé le week-end au bord du lac Biwa, qui est le plus grand du Japon avec ses 600 km carrés. J’ai posé mon sac dans la seule auberge d’Omi Maiko située au bord du lac et à seulement 40 minutes en train de Kyoto. (J Hoppers, mon meilleur hébergement à ce jour! Un personnel aux petits soins et un restaurant bluffant pour une auberge!)
Une eau turquoise, une vue magnifique sur les montagnes, une belle plage et surtout loin de tout (le premier commerce était à 3O min de l’auberge) bref je me suis bien reposé et j’ai trouvé que c’était une belle alternative à la mer.

Quelques conseils et avis :

  • Préférez les déplacements en bus ou en vélo pour le centre de Kyoto, les bus 100, 101 et 102 sont dédiés aux points touristiques de la ville, prenez le pass à 600 yens la journée si vous comptez faire plus de 3 déplacements (je l’ai pris sur une journée pour me rendre dans l’Est) Attention certains bus terminent leurs liaisons à 17h!
  • Achetez une IC card, il s’agit d’une carte magnétique rechargeable permettant de payer dans les bus (ça évite de faire l’appoint et d’avoir la monnaie à chaque trajet) mais aussi dans les trains et dans certains magasins tels que 7 Eleven
  • Pour la Bamboo Forest allez y tôt le matin si vous voulez éviter de vous retrouver en plein Disneyland comme moi …
  • J’aurai pu rajouter la visite du fameux Fushimi Inari célèbre sur Instagram notamment, mais un gros orage s’est abattu sur moi au moment où je m’apprêtais à sortir de la gare d’Inari. Tant pis, il y a de toute façon tellement de choses à voir et à faire ici, qu’il faudrait rester beaucoup plus longtemps.
  • Louez un vélo et perdez vous dans les rues de Kyoto, mes plus belles découvertes se sont faites ainsi !

9 Replies to “Incontournable Kyoto : visites, détente et découverte en une semaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *